mercredi 23 novembre 2016

Fut un temps où le numérique n'existait pas ! (1)

Avec l'arrivée de l'hiver, on sort moins, on s'enferme, c'est l'occasion d'essayer d'être un peu plus présent sur notre blog. Nous avons bien sûr plein de choses à dire ... et à montrer ... sur notre dernier été, et déjà quelques photos ont été publiées sur nos pages Voissa.  Mais pour l'instant nous allons essayer de vous proposer en quelques posts une petite rétrospective que l'on pourrait titrer les débuts photographiques de Carole et Pierre ! 

Je parle ici d'une période que les plus jeunes ne connaissent pas et que les autres ont peut-être  reléguée aux oubliettes du temps, d'une période où photographie rimait avec film, développement, tirage ... vive au scanner qui permet aujourd'hui de redonner une seconde vie à ces clichés en partie oubliés !



Dès le début de notre relation, j'ai aimé prendre Carole en photos; les premiers clichés étant pris sans préparation à la va-vite à la sortie de la douche. 
  







Vous remarquerez au passage, qu'un entretien soigné de son petit buisson n'était pas encore d'actualité pour Carole. Il faut dire que ce n'était pas encore très à la mode au début des années 1990; vous aurez donc souvent droit à du pur naturel dans les clichés à venir.







J'ai vite compris que Carole appréciait être sous les feux de la rampe et en tirait même un plaisir certain. Elle a donc rapidement pris la pose devant mon objectif.



A l'époque, il n'était pas encore question de photos en extérieur. C'est près d'un an après ces premiers clichés qu'eu lieu  la première séance digne de ce nom avec une tenue et des poses travaillées.

En préparation Carole a recherché ce qu'elle pouvait avoir de plus sexy dans son dressing.


Une robe boutonnée, des gants noirs ...


... une paire de bas ...

                                                                                                          




 ... une culotte qui finalement disparaîtra assez rapidement ... ce n'est donc pas encore cette fois-ci que vous apercevrez la petite culotte de Carole ! Eh oui ce n'est pas d'hier que Carole a pris l'habitude de perdre sa petite culotte !


 Ensuite, Carole enchaîne les poses sous les directives du photographe :




Et c'est avec ce dernier cliché que se termine déjà la séance ...


... Avec une vue sur le premier porte-jarretelle qui a bien égayé les débuts de notre vie érotique.
  
Oui je sais ... vous restez sur votre faim en ce qui concerne cette séance ! Rassurez vous, vous n'êtes pas les seuls et c'est aujourd'hui aussi mon cas ... j'aurais apprécié en voir un peu plus lors de cette rétrospective ... et ne me demandez pas pourquoi nous ne sommes pas allés plus loin dans les prises de vues ce jour là, je ne m'en souviens pas !


- était-ce la fin de la pellicule ? C'est possible ; jeune photographe inexpérimenté, je n'avais peut-être pas préparé la séance avec suffisamment de sérieux en omettant de prévoir une pellicule de rechange  ...

- il y a t-il eu une perte de contrôle du photographe ... qui n'a pu s’empêché de se jeter avidement sur son modèle ? C'est également possible ... voire très probable ...

- une visite impromptue nous a-t-elle interrompu ? C'est également envisageable, mais je pense que je m'en souviendrais si jamais Carole avait du recevoir un visiteur dans cette tenue !


Finalement, j'ai peur de n'avoir jamais la réponse à cette question ... heureusement, nous nous sommes bien rattrapés par la suite en ce qui concerne les séances photos ... et vous pourrez découvrir cela dans la suite de ce retour en arrière !




10 commentaires:

  1. Ce petit retour en arrière nous permet au moins de voir que la sculpturale Carole n'a pas trop changé ....
    Bizzzzzz .... à vous deux.
    Laguepe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci laguepe pour ce commentaire qui va bien faire plaisir à Carole.

      Supprimer
  2. Vous parlez comme des dinosaures, je ne suis pas loin de me sentir dans la même position lol
    Rare sont les couples qui ont su garder le gout de la photo aussi longtemps
    Rare sont les femmes qui on accepter de poser pour leur mari aussi longtemps
    Et Rare sont les hommes qui prennent autant de plaisir a photographier toujours la même femme.
    Alors soyons fière d'être des dinosaures, car quand nos photos n’intéresseront plus les consommateurs compulsifs, nous les regarderons amoureusement fière du temps passé. Et si les détails nous échappent c'est par ce que c'est moment étaient nombreux et riche.
    Au plaisir amis dinosaures vous savez encore nous faire rêver:)

    RépondreSupprimer
  3. Je vois qu'entre dinosaures fidèles et amoureux on se comprend bien ... avec Carole on évoque parfois le futur; elle, toujours un peu étonnée de mon assiduité et de mon intérêt pour elle ne fléchissant pas, me demandant jusqu'à quand je la prendrai en photo ! Je n'ai pas de réponse. L'avenir nous le dira. Bises à vous 2.

    RépondreSupprimer
  4. Très joli retour en arrière avec ces clichés. Nous sommes vraiment admiratifs sur la longévité de votre jeu photographique. Merci pour le partage.
    Les nous2couple

    RépondreSupprimer
  5. Superbe vraiment pour des dinosaures ��franchement madame n'a pas perdu de ces charmes vous pouvez la féliciter et c'est que sur ces photos le foin dépassé de la charette��comme on dit je plaisante félicitation pour vos c'est un régal.Yan

    RépondreSupprimer
  6. Un superbe retour en arrière, l'important est de prendre ce plaisir et de le partager. La cerise, c'est de nous en faire profiter. bises

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce retour en arrière sur la période argentique. Quelle difficulté pour faire développer les photos par un laboratoire, sans parler de l'air goguenard (au mieux !) de la vendeuse montrant bien les épreuves sur le comptoir : "C'est bien à vous, Monsieur... ?"...
    Plaisir aussi pour ces sexes au naturel qui ont toujours largement ma préférence.

    RépondreSupprimer
  8. Félicitations aux dinosaures que vous êtes, rassurez-vous vous n'êtes pas les seuls. Ma femme et moi partageons le même profil que vous, la quarantaine des enfants et une vie qui nous empêche souvent de penser à nos galipettes et autres jeux pour adultes consentants...j'adore photographier ma belle moi aussi et comme vous cela dure depuis près de 25 ans. Je partagerai volontiers quelques uns de ces clichés avec un public averti mais je n'ai pas encore osé aborder le sujet avec elle. Nous n'evoluons pas tous a la même vitesse...et sur voissa je crains un peu les commentaires pas trop distingués. Alors je resterai encore un peu "anonyme pour le moment" jusqu'à ce que madame se joigne a moi dans ce petit jeu.
    Quant a vous, ne changez rien sinon des publications plus régulières. C'est toujours un bonheur de trouver l'inspiration dans vos lignes et clichés. Merci pour ce que vous partagez et communiquez aux autres, bel exemple.
    "anonyme pour le moment"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire qui nous fait nous sentir moins seuls. Nous avons visiblement quelques goûts en commun ...et tant mieux si certaines choses chez nous peuvent vous inspirer. N'hésitez pas à vous faire connaitre sur Voissa, cela peut être plus simple pour échanger.

      Supprimer