mardi 6 décembre 2016

Fut un temps où le numérique n'existait pas ! (2)

Vous avez certainement compris avec le post précédent que la photographie est un plaisir qui a vite accompagné notre vie de couple, cela d'autant plus facilement que le plaisir a toujours été largement partagé. Mais si nos premières expériences se sont déroulées bien à l'abri des intempéries et des éventuels regards extérieurs, nous avons vite élargi notre champ d'action en découvrant les possibilités infinies que nous offre notre environnement extérieur.

C'est une séance particulière que j'ai envie de commencer, car même si elle n'est pas notre première séance en extérieur, elle est significative sur  notre façon de faire encore à l'heure actuelle : profiter d'un cadre agréable et d'une situation favorable, bref sans trop d'anticipation savoir saisir l'opportunité qui se présente.

C'était un beau weekend de printemps, il y a maintenant plus de 20 ans, c'était l'occasion de faire première randonnée en montagne de la saison.

En altitude, il restait quelques zones neigeuses et le pique nique du midi eut lieu dans un environnement de rêve. Il faisait une température très agréable et je n'eus pas à insister longtemps pour que Carole allège légèrement sa tenue ... cela me permit de réaliser un premier cliché :

Mais je trouvais l'occasion trop belle et c'était vraiment dommage de ne pas profiter du cadre pour aller plus loin ...  Carole trouva donc tout naturel de se mettre à l'aise.

En ce temps là, le numérique n'existait pas, et vu le coût des tirages photos il était hors de question de "mitrailler" comme un fou en se disant "on fera le tri plus tard". Mais malgré toutes les précautions du photographe, il arrivait que dans l'excitation du moment le cliché ne soit pas à la hauteur des attentes ... ainsi parfois le cliché en question ne passait pas le contrôle qualité du photographe et on le récupérait avec un petit sticker explicite ...



Cela avait pour effet de nous rappeler que dans le circuit entre la dépose du film chez le photographe et la récupération des photos au comptoir certains devaient bien se rincer l’œil ... ce qui avait plutôt tendance à nous faire sourire.

Parfois c'est au comptoir du magasin au moment de récupérer les photos que la surprise arrivait : lorsque la vendeuse ouvrait la pochette pour nous présenter les clichés et vérifier que c'était bien les nôtres ... je crois que dans ces moments là c'était elle la plus gênée ... et je répondais juste "oui c'est ma femme" ... situation qui visiblement ravive également des souvenirs à certains de nos lecteurs, à l'instar d'Agato dont vous pourrez retrouver le commentaire sur le post précédent.

Enfin j'ai suffisamment écrit ... maintenant place aux images, et revenons aux clichés de cette série qui heureusement n'étaient pas tous de si piètre qualité ... 



en fait, pas si frileuse que cela !

Comme souvent dans ces cas là la séance se termina de la plus belle des façons ... mais désolé, pas de photo disponible!

Et à l'attention de notre lecteur anonyme pour le moment "ne changez rien sinon des publications plus régulières" : cela va être facile de ne rien changer puisque nous sommes bien décidés à laisser à notre blog l'esprit artisanal et sincère qui semble plaire à certains ... en revanche, pour des publications plus régulières, cela sera toujours difficile. 

Rétrospective à suivre avec bientôt de nouveaux clichés "du temps des dinosaures" !




10 commentaires:

  1. De belles photos quel plaisir des yeux je pense qu'avec tout ces clichés Carole prend un réel plaisir et Mr aussi cela se recent sur ces photos ma femme et moi nous aimons beaucoup bravo et félicitation à Carole qui est très attirante.Yan

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces moments, je pense ne pas a être le seul a qui cet article rappelle des bons souvenirs. Ah ce petit sourire en coin du photographe lorsque moi ou mieux madame venait chercher ces photos.
    mais comment garder ces souvenirs au temps de l'argentique.
    ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Nous n'avons hélas pas connu cette époque de l'argentique pour nos photos intimes. A vous lire, on comprend bien que la phase du développement était moins anonyme qu'aujourd'hui avec le numérique et demandait nettement plus d'audace!
    Pierre "mitraillait" moins mais était déjà très bon photographe. Et Carole était, est et restera toujours aussi ravissante sur ces clichés.
    Les nous2couple

    RépondreSupprimer
  4. Ca ne nous rajeunot pas mais ça rappelle de très bons souvenirs. Toutes vos photos sont pleines du charme de ces années là

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour à vous,
    Merci pour la qualité de ce blog, les photos de Carole sont superbes et les textes très réussis. Continuez!

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir les amoureux,
    Nouvelles félicitations pour cet article qui nous fait nous souvenir qu'à l'époque il fallait vraiment faire preuve d'audace pour faire développer de tels clichés... Et c'est avec plaisir et une pointe de nostalgie que je me remémore nos propres premiers clichés...
    Après une petite conversation avec ma femme au sujet d'un éventuel partage de photos et un refus assez catégorique de sa part, vous comprendrez que je reste encore anonyme mais je n'ai pas dis mon dernier mot... Le dialogue est la seule chose qui vaille dans ce cas...alors patience
    En attendant il me tarde que vous nous offriez de nouveaux clichés... Je suis certain que vous avez une collection impressionnante ��
    Dans l'attente de vos nouvelles je vous souhaite une bonne année pleine de plaisirs partagés...
    Anonyme pour le moment

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir,
    Nous aimerions vous féliciter pour votre blog qui dédage énormément de complicité, sensualité et de désir. La qualité ainsi que la délicatesse de vos images nous inspirent beaucoup.
    Au plaisir (louetpas01)
    Bises de nous 2

    RépondreSupprimer
  8. belle toison ! j'adore les chatte comme la tienne !

    RépondreSupprimer